Venez vivre des aventures fantastiques dans l'univers plein de magie des romans Histoires Arnéennes. Voyagez et rencontrez d'autres aventuriers dans ce forum RPG !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Jeu 9 Juin - 22:03

Après avoir quitté le village, notre route nous fîmes entrer dans une forêt dense où la nature avait les pleins pouvoirs. Je lisais tranquillement mon livre en suivant la route sans me soucier de ce que faisait les autres jusqu'au moment où j'entendis une voix étrangère.

-Donnez-moi tout ce vous avez ou je foudroie votre pigeon ! venait de dire cet inconnu. Un bandit, et un abruti qui ne sait même pas à qui il a à faire que ce soit moi ou Galrauch ou même Lise...
Je leva les yeux pour voir qu'il tenait Galrauch par le col tandis que Alaphon tentait de le résonner sans le moindre effet vu que Galrauch le provoqua en disant Tu as cinq secondes pour me lâcher avant que je te descende.

Je me remit dans mon livre pour finir ma page tout en entendant les compagnons du bandit sortir des buissons et nous encercler armes en mains. J'entendis en même temps le décompte funèbre de Galrauch tanis que le bandit le souleva du sol avant que le demi-dragon ne le tue.
-J'aurai bien voulu ne pas en arrivé là, mais vous ne m'avait pas laisser le choix. fit alors alaphon avant de créer deux pentagrammes devant lui où en sortirent deux zombies.

Ils demandèrent à leur maître des ordres et Alaphon annonça d'abord le nom de ses deux serviteurs avant de me parler.
-Rassure toi, il m'obéisse fidèlement et ils ne bougeront que sous mes ordres. J'attend juste ton autorisation pour les voirs déchicté ces bandits.
J'apprécia son geste qui montrait qu'il voulait vraiment s'assurer que je ne lui en voudrai pas d'user de la nécromancie devant moi.

-Fais comme tu veut. répondis-je toujours en lisant, Du moment que tu ne les transforment pas en zombie et que tes serviteurs ne les mangent pas, cela ne me dérange pas.
Je fit ensuite un pas en m'approchant de trois bandits sur le côté opposé d'Alaphon en fermant doucement mon livre et en le rangeant.

-Pff soupirai-je. Vous êtes tellement nuls que je n'ai pas besoin de mon épée pour vous battre. C'était vrai mais les trois plaûtres le prirent mal avant de me foncer dessus armes levées prêt à mettre un coup.

Deux tentèrent un coup à la tête que je bloqua avec mes deux avant-bras tandis que le troisième me mit un coup dans l'abdomen qui ne me fit aucun dégâts grâce à Iusticia.
J'afficha alors un sourire en repoussant les deux premiers avant de mettre un coup de pied dans le ventre du troisième qui l'envoya contre un arbre, l'assomant.

Les deux autres reattaquèrent en concentrant chacun leur élément eau pour faire un puissant jet combiné. Je créa un bouclier de lumière dans ma main gauche et j'avança contre le jet, dressant le bouclier devant bloquant ainsi le jet. Je remonta alors le jet jusqu'aux deux bandits et j'empoigna de ma main libre le bras d'un de ces derniers ce qui arrêta son jet tandis que je mit un coup de bouclier à l'autre qui le sonna.

Ensuite je fit disparaître le bouclier avant d'accentuer ma prise sur le bandit avec ma deuxième main avant de l'envoyer lourdement et violemment sur son coéquipier qui venait de se remettre du coup de bouclier les faisants tout deux tomber au sol et je finis par mettre un pied sur eux.
Encore plus nul que je ne le pensait... dis-je d'un ton neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Ven 10 Juin - 16:04

Alaphon et Meliodas avait engagé le combat et dominait largement leurs adversaires. Lise craquant ses doigts dit "Désolé ! Mais vous vous êtes attaqué aux mauvaises personnes" Un colosse se dirigea vers elle en se léchant les babines. Le lâche ! Il s'attaque à la femme du groupes alors qu'il est le mieux armé derrière son armure et son épée bâtarde.

Il abattit son épée sur elle mais Lise fît d'une telle agilité qu'elle passa dans son dos sans aucun problème. Le bandit semblait pétrifier de terreur tandis que Lise lui asséna un coup de poing d'une violence inouïe qui fît littéralement s'envolé le colosse. Lorsque qu'il retomba au sol je vis que son armure s'était pliée sous la force du coup, je releva la tête bouche bée devant la force de Lise qui était en train de souffler sur son poing comme un enfant qui se serait fait mal.

Voyant qu'ils se faisaient écraser les bandits commencèrent à battre retraite. Je créa un mur de flammes bleue barrant la route à deux d'entre eux. L'un tenta une attaque désespérée à l'aide de l'élément de la nature, des ronces apparurent et foncèrent sur moi. Elles finirent tous simplement par être carbonisé en s'approchant de moi, je créa une lance qui s'abattit directement dans sa tête.

Le second, voyant qu'il n'avait aucune chance de me vaincre déposa ses armes aux sol et commença à implorer pour sa vie "Epargnez-moi je vous en supplie, j'ai une famille... j-je peux vous donnez de l'or mais par pitié laissez moi en vie !" Sa voix était larmoyante, si bien que je l'aurai presque épargné si il ne s'était pas lancer sur moi dague en main. J'attrapa sa dague et la fît fondre en un clin d'oeil, très vite le bandit lâcha sa dague de peur de recevoir du métal brûlant sur la main.

Je répondit à ma future victime avec un air sadique "Et toi ? Comment tu veux mourir ?" Il continuait à implorer pour sa vie mais ne prêtant guère attention à lui je réfléchissait à la meilleure façon de le tuer de manière douloureuse. Soudain, une idée de génie (mais le genre de génie diabolique complètement fou) me vint à l'esprit, ne cherchant pas plus longtemps je crucifia l'homme sur un arbre avant de tirer sur lui de petites boules de feu sortant du bout d'un de mes doigt (un peu comme un enfant imiterai un pistolet). Cependant il s'évanoui au bout de la troisième et ne voyant plus de plaisir à faire souffrir quelqu'un d'inconscient, je le découpa en deux à l'aide d'une grande faux.

Lise semblait dégoûtée par mes actions et ne semblait pas vouloir me pardonner pour le moment. Je m'assis par terre afin de regarder comment Alaphon et Meliodas s'occupait de leurs ennemis. J'avais l'impression que ma bonne humeur était de retour après m'être autant défouler mais Lise semblait quand à elle l'avoir perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mar 14 Juin - 21:43

Pendant que Méliodas avait simplement assomé ces opposants à grand coups de lumière bien placée, Galrauch et Lise avait exterminé leurs opposant. Lise s'emblait un peu plus gentil et ne fis que broyer un des gros bras du gang des bandits.
Galrauch pour ce passé les nerfs, empécha les bandit de s'échappé grâce à un mur de flamme bleu.
Il n'écouta même pas les gémissements de ces misérables.

Après les avoirs réduit à l'état de cadavre dégageant une odeur de porc grillé, il partit s'assoir au pieds d'un arbres tous fière de son barbecue.
De mon coté, l'odeur mis en appétit mes deux sérviteurs. Ftalag me dit "Maitre nous avoir faim" en regardant les bandits la machoire dégoullinante. Son acolyte,Steguen lui dit"Nous pas le droit décider qui nous mangé, maitre décider qui nous devoir tuer".  

Je regarda mes deux serviteurs et leurs dit en pointant mes aggresseurs "Vous vous souvenez ce que je vous ai promit ? A manger tant que vous mobéissez. Et bien aujourd'hui je ne peux je doit vous demander de vous retenir car pour le bien de notre cause, vous ne devais pas manger c'est misérable. Même si vous le voulé". Les bandits semblaient apeurer à la vu de mes amis, cela ne me laissa pas indifirant je leur dit "Tiens, vous n'avez jamais vu de mort-vivant ?

L'un d'entre eux sortie des rands et me lança "T'es qui pour faire ça, tes qu'un monstre pour faire ça. Les hommes d'église ça n'utilise pas la nécromancie mais ça la combat. ;
Tous les bandits aprouvairent les dires de leur psedo leader. Ils se mirent à courir dans ma direction armés d'armes aussi ridicule que les propos de leur chef.

De mon coté, je sortis mon livre et ordonna à Ftalag et Steguen de les attaqués.
En les embrochants, les bandits ce dissaient que le combat était gagner mais mes serviteurs en profitère pour en tué un chaxun.Le sang gicla à un débit fort élever.
J'aurais pu boire ce sang impure mais je n'avait pas soif j'avais déja fait le plein avant de partir.         
Le troisième voulant s'enfuire ce fit attraper et soulever par la jambe.

Ftalag qui le tenai par la jambe me dit"Moi attraper lui; moi pouvoir tué lui", je lui répondit "Non tu vas partager avec Steguen. Vous aller chaxun prendre une jambe et tirer ensuite vous ferez parraille avec les bras et vous laisserai le reste, d'accord ? Vous aller vous amusez.". Les deux géant putréfier me fit un oui de la tête, et s'écsécutaire l'homme mouru rapidemant sans trop faire de bruit. Je fit disparraitre rapidement leur corps de sorte à que le lumino guerrier de viène pas me faire la leçon.

Le dernier à être toujours debout était leur leader, mais il était moins sur de lui il me dit "Tu est un monstre, tu tus des gens et ça ne te fait rien" .
Je lui rétorqu'a "Tu mangues des animaux pour te nourrir et bien mes serviteurs font pareil tu est un porc por eux, il n'y a rien de bizzare, non". Je fit disparaitre mes serviteurs et les cadavres, pour pouvoir nettoyer cette belle forêt de mon carnage.
Je me retrouvas seul, face de ce bandit.

Il fit apparaitre des flammes à ces point et me chargea avec l'intention de vengé ces compagnons.je récita une incantation tout en férment mon livre "Le grand acien est mon bouclié".
A ces mots un mur de lumière ce format devant moi et arréta nette son point.
Il fut projeter contre un arbre il voulu ce relevé mais ne pus car il était bloqué.
Il cru que c'était de simple ronce mais ce rendu compte que ces ronce possédaient des yeux et avait un physique anarchique.Elles continuaient a senrouler autour de lui jusqu'à l'immobiliser totalement. 

IL me regarda et me dit"Mais qu'es ce que tu es ?".
Je sopuris et lui dit "Je suis la seconde chance des mort",après avoir dit ça il fini par s'évanouir.Je le regarda et ditTien il est déja partit, tant pis il sera ma bonne action de la journée".  
Je le ligota pour massurer qu'il ne senfuit pas et partie me repposer sur la souche d'un arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Jeu 16 Juin - 22:01

Lise avait complètement battu la brute qui l'avait attaqué en esquivant son coup et en le frappant d'une violance inouïe, Galrauch en resta d'ailleurs bouche bée.

Galrauch coupa la fuite à deux bandits et les tua tout deux d'une manière violente.
Le premier reçu une lance dans la tête en rispote à son attaque deséspérée.
Le second déposa les armes et le supplia de lui sauver la vie sauve en utilisant le fait qu'il avait une famille.
Mais Galrauch n'en fit rien et le tortura en le crucifiant contre un arbre avant de lui lancer des mini boules de feu, les cris du malheureux durent s'entendre de très loin mais ils furent court puisqu'il que ce dernier s'évanoui rapidement à cause de la douleur mais le demi-dragon le découpa alors en deux avec une faux.

Lise avait vue la scène et était dégoutée, je le regardai sévèrement, il prétendait avoir de l'honneur alors qu'il venait de massacrer un adversaire désarmer qui avait capitulé?!
Cependant je tourna vite le regard vers un bandit dérrière Galrauch qui pointai ce dernier avec une arme à feu. Malgré ce qu'avait fait Galrauch, ce qui ne m'avait pas plus du tout, je ne pouvais pas laisser ce bandit faire!

Je plongea alors sur lui avant qu'il ne tire faisant dévier son viseur en l'air au moment où il pressa la gâchette et je lui mit un coup de poing qui l'assoma sur le coup.
Le dernier bandit voyant l'état de ses compagnons fait par Galrauch et par les deux zombies d'Alaphon qui en avait démembrer un (chose que je trouvais monstrueuse) déposa les armes et montrait qu'il était prêt à mourir.

Je remarqua qu'il était bien jeune et que malgré cela, il ne montrai pas de peur comparé aux autres.
Je m'apporcha de lui en m'agenouillant pour mettre mon visage à hauteur du sien.
-Allez, vas-y! me lança-il Tue moi qu'on en finisse! il me regardait dans les yeux avec détermination.
Je ne répondit pas et je claqua des doigts devant ses yeux. Alors un petit flash se produit et il tomba dans les pommes.

Je me releva ensuite et je siffla avant de ligoter les bandits encore en vie sauf le gamin et un cheval arriva avec mon sifflement.
-Voici Lumia, mon cheval que je n'utilise que pour les long voyages. dis-je.
Je mit le groupe attaché sur le cheval en attachant une lettre devant la corde des bandits et je murmura à mon cheval Emmène les aux autorités ma belle. Lumia partit ensuite.

Je prit quelques instants pour enterrer les morts en faisantr une prière pour chacun d'entre eux.
-Alaphon, dis-je d'un ton neutre mais sérieux en même temps la prochaine fois, tu dira à tes serviteurs de tuer proprement sinon c'est toi qui fera le fossoyeur.
Je mit ensuite le gamin sur une de mes épaules avant d'être prêt pour repartir.

Il est jeune et mérite une meilleure vie que bandit des grands chemins. dis-je au groupe. Je connais un endroit où il vivra bien à Akoy.
En effet, je comptais donner une chance à ce gosse qui m'avait montré qu'il pouvait être déterminé et je ne voulait pas refuser qu'il gâche sa détermination dans le banditisme.

Bien entendu, je ne comptais pas l'endoctriner dans mon église, je n'avait pas le temps et je n'aime pas cela. Les gens rejoignent une religion de leur gré et ce n'est pas le boulot des paladins de les convertirs.
Je recommença donc à marcher, le gamin sur mon épaule une fois que les autres étaient prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Ven 17 Juin - 11:15

Alaphon avait invoqué deux zombies qui paraissaient particulièrement robustes, il semblait plus qu'affamé après le carnage que j'avais fait un peu plus tôt. Ces derniers avaient littéralement écraser leurs opposant cependant la façon de tuer l'un d'entre eux attira mon attention, les deux mort-vivants avaient démembré l'un des bandits. Je ferma un oeil en détournant le regard et lâchant un "Ooouuuh ! Ça doit faire mal !"

Meliodas avait déjà battu ses adversaires avant que je ne regarde, cependant, il paraissait tous encore en vie, sûrement son éducation qui devait lui dicté de ne tuer que les servants du mal, enfin, ce que Lise et moi avons appris de cette vie dans Anima se résumerai à un dicton assez connu: Tuer ou être tuer.

Il semblait me condamner à mort à travers son regard quand soudain il fonça sur moi, je créa donc un des gantelets qui avait déjà servit à le combattre dans mon dos, attendant de voir ce qu'il allait faire. Lorsqu'il arriva à mon contact il attrapa le canon d'un pistolet qu'un bandit tenait près de ma tête derrière moi. Il se débarrassa de lui d'un simple coup de poing dans le visage.

Il en assomma un autre puis confia les bandit à son cheval afin de les envoyer en prison mais il en gardant un en disant "Il est jeune et mérite une meilleure vie que bandit des grands chemins. Je connais un endroit où il vivra bien à Akoy."

Je ramassa l'arme à feu du bandit, la rechargea, j'étais fasciner par cette arme car je n'ai jamais eu l'occasion d'en tenir une. Je me retourna vers Meliodas et lui dit de façon enjoué "Merci ! Cette arme est un beau cadeau !"

C'est à ce moment que je fût projeter contre un arbre avec une violence peu commune, Lise m'avait collé une droite dans les côtes avant même que je puisse me relever en me hurlant dessus "Si tu t'étais cette balle dans la tête ça t'aurais au moins remis les idées en place !" Elle continua avec un air déçu "Tu vaux pas mieux que "lui" quand t'es comme ça..." Quand elle disait "lui" je savais pertinemment de qui elle parlait ce qui m'avait parfaitement calmé.

J'empoigna de plus belle l'arme à feu en me relevant et lui dit "Je crois bien que je mérite une punition, c'est ça ?" Je posa le bout du canon sur ma tempe et actionna la gâchette. Je tomba au sol encore une fois, sonné par le coup de feu et les baffes de Lise, je me releva avec difficulté en arrachant la balle à l'aide de mes griffes.

Je trébucha alors sur une racine mais cette fois-ci Lise me rattrapa en disant "Mais, qui m'a foutu un idiot pareil !" Je mis à rire doucement et lui répondu dans l'oreille "Ce coup-ci, c'est moi qui te manipule comme un marionnettiste." Elle me lâcha au sol et se mît à avancer en me laissant derrière, je mîs à courir en disant "Attends-moi !" J'ai l'impression que je n'aurais jamais raison de cette femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mar 21 Juin - 10:25

Après ce beau petit exercice bien comme il faut.
Je me retourna et vu que Méliodas venais de sauvé Galrauch d'une jolie marque dans la tête faite par ce qui s'emblait un arme à feu. Mais le truc le plus drole c'est qu'il a encore fallu que Méliodas sauve une bonne ame .

"Juste parce qu'il est jeune on peut pas s'en débaracé comme des autres" ai-je pensé.
Enfin bon après un des discoures de Méliodas aussi pasionnant qu'un chien qui dort. Il nous a dit "Il est jeune et mérite une meilleure vie que bandit des grands chemins. Je connais un endroit où il vivra bien à Akoy." et bla et bla lui et ces grands discoure plein d'innocence.C'est a vous faire vomir de dégout .

Du coté de Galrauch et bien comme d'habitude, Lise le réprimende comme un gamin et Galrauch ne comprend pas ce que l'on lui reproche. "Toujours fidèle à lui même" ai-je pensé.
On pouvait voir que Lise lui en voulait particulièrement pour sont petit jeux sadique avec le bandit crusifié sur l'arbre.

Après cette scène burlesque Lise partie d'un pas déterminer suivi pas sa marionnette nommé Galrauch. Cette fille le contrôle a un point s'en ai incroyable.
Moi je les suivis retournant dans mes pensés avec un mal de tête commençant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Lun 4 Juil - 22:11

Galrauch avait ramassé l'arme du bandit et la regarda avec fascination.
-Merci ! Cette arme est un beau cadeau ! me dit-il enjoué, avec cela, il semblait m'avoir pardonné pour le combat de la veille, voilà qui était une bonne nouvelle !

Lise l'envoya alors contre un arbre avec le coup dans les côtes qu'elle venait de lui mettre avant de lui hurler dessus, cette femme tapait vraiment fort...
En réponse à cela, pour se faire "pardonner" Galrauch se tira une balle dans la tête et tomba. Je fût complètement étonné en le voyant se relever avec difficultés certes mais se relever après une balle dans la tête n'était pas très commun...
De plus il enleva la balle comme çi de rien n'était.

Il commença à repartir et trébucha sur une racine mais Lise le rattrapa.
Mais, qui m'a foutu un idiot pareil !
Il répondit une chose qu'elle n'apprécia pas et elle le lâcha avant d'avancer. Il se mit à courir en lui demandant de l'attendre.

je souria en voyant cela: quel beau exemple de vie et d'amour faisait ces deux là mais cela montrait aussi le pouvoir qu'avait les femmes sur les hommes.
Alaphon avait comme moi regarder la scène sans rien dire et repartit simplement, plongé dans ses pensées.

Je ressortit mon livre et je me remit à avancer, tenant l'enfant sur mon épaule et le livre dans l'autre.
Sur la route après plusieurs heures, le gamin se réveilla et mis quelques minutes à comprendre où il était et pourquoi je le portait.
-Lâche moi! dit-il en tapant dans mon dos ce qui ne me fit aucun effet.

Il commença à essayer de se dégager mais sans succès.
Je vois que t'es réveillé gamin! répondis-je. Je t'emmène à Akoy vers un avenir meilleur.
Il répliqua en disant que je n'avais pas le droit et que c'était un enlèvement.
Et toi tu crois que tu as le droit de voler et tuer comme ton chef l'avait ordonné? répondis-je.

Il ne répondit pas et baissa la tête, je lui dit ensuite que je préviendrai sa famille.
Ma famille est morte... répondit-il d'une voix triste. Je m'en doutai un peu sinon il n'aurait pas été bandit sinon et ce même si ses parents étaient des bandits, ils n'auraient pas prit le risque d'emmener leur gamin comme ça.
Je m'en doutai, mais je ne parlais pas de cette famille là, je parle de ta nouvelle famille. dis-je.

Il tenta de dissimuler la joie d'apprendre cela en faisant la moue et répliqua en disant qu'il n'en voulait pas puis il ne dit plus rien et finit par se rendormir peu de temps avant d'arriver.
Le reste du trajet fut sans encombre particulière, j'avais demandé à Galrauch pourquoi voulez-ils aller à Akoy et il me répondit que c'était pour s'entretenir avec le conseiller de l'empereur, ce qui attisa ma curiosité me demandant avec lequel des conseillers voulait-il parler.

Nous arrivâmes à Akoy au coucher du soleil et il était temps, je commençai un peu à fatiguer. Les gardes et les citoyens qui n'étaient pas chez eux me firent une révérence en me voyant que je répondit toujours par un sourire puis ils regardaient Galrauch, Lise et Alaphon en se demandant pourquoi suis-je avec eux.

Je paye le gîte pour ce soir, suivez moi. dis-je à mes compagnons en souriant.
Je les emmena dans l'auberge que je fréquentais souvent: La chopine dorée.
Cette auberge était assez luxueuse en offrant de la bonne nourriture, la possibilité de prendre de bons bains ainsi qu'un confort de chambre superbe pour un prix largement abordable même pour les pauvres.
En effet le propriétaire était très généreux.

-Méliodas, mon meilleur client! dit-il en me voyant.
Salut Golrich! répondis-je d'un grand sourire. Et après les présentations que je figent entre Golrich et mes compagnons et une discussion de quelques minutes pour prendre des nouvelles je lui donna la bourse d'or correspondant au prix des chambres pour nous tous.

Vous pouvez dormir, manger ou prendre un bain chaud dis-je au groupe En attendant, je revient plus tard, j'ai une personne à voir en ville. J'ai mit le gamin au lit donc il vous ennuiera pas. Puis je fit un pas avant de rajouter: Et par la Sainte sacrée, pas de bagarre ou autre s'il vous plaît!
Je partit ensuite en ville voir mon ancien ami et conseiller financier de l'empereur: Oras d'Istiria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mar 5 Juil - 6:20

Nous avions repris la route vers Akoy, Méliodas qui était devant s'étant remis à lire son livre sans même faire attention au gamin qu'il portait comme un vulgaire sac de patates. Ce petit avait eu de la chance que ce soit le paladin Saint Patron des Miséricordieux qui se soit occuper de lui, sinon il serait décédé de façon atroce.

Alaphon, quant à lui, était tellement silencieux et pensif que cela était déconcertant... Lise me taquinait et étrangement je me laissait facilement prendre au jeu me faisant même faire une course poursuite entre les arbres qui démontrait l'efficacité de l'agilité de Lise dans les terrains denses.

Après quelques heures le jeune bandit se réveilla nous interrompant dans nos jeux puérils (Soit dit en passant, je ne m'étais pas amusé comme ça depuis une décennie). Le gamin fit une scène au paladin en lui disant qu'en aucun droit il n'avait le droit de faire ça, Meliodas le remis à sa place tout en lui faisant miroité un futur meilleur.

Cachant ses émotions, il se rendormi sur le dos du mastodonte, à part ça la seule chose notable du trajet était que Méliodas m'avait demandé la raison de ma venue à Akoy. Je lui répondu simplement que je devais m'entretenir avec un conseiller du roi et que je ne pouvais parler des détails qu'à lui, déjà pour la simple raison que je n'autoriserai personne d'autre que moi avoir la récompense pour le rapatriement d'Aaron et que cela pourrait le mettre en danger, mine de rien je l'appréciait bien ce petit.

A la fin de la journée nous sommes enfin arrivé à Akoy, en passant devant les gardes de la ville ou les citoyens je sentais leur regard sur Alaphon, Lise et moi comme si nous étions des monstres (enfin dans le cas de Lise c'était plutôt des regards dépravés... J'en ai corriger pour moins que ça) tandis que le grand paladin à droit à des révérences, je dois avouer que je suis envieux de lui car il impose le respect alors que moi c'est la peur que mon physique inspire...

Méliodas nous adressa avec un sourire "Je paye le gîte pour ce soir, suivez moi." Nous nous retrouvâmes alors devant l'auberge l'une des auberges les plus luxueuse qui m'ai arrivé de fréquenté. Voyant la boîte de conserve du paladin l'aubergiste s'exclama: "Méliodas, mon meilleur client !" Meliodas le salua et fît les présentations.

Ensuite il eu l'excellente idée de parler de bain chaud... Dans la seconde où il eu fini sa phrase Lise avait disparue dans une chambre. "En attendant, je revient plus tard, j'ai une personne à voir en ville. J'ai mit le gamin au lit donc il vous ennuiera pas." continua-t-il. Il m'aurait ennuyer je l'aurait tout simplement remit au lit de force.

Et avant de partir il nous sortit: "Et par la Sainte sacrée, pas de bagarre ou autre s'il vous plaît !" Je m'avança vers lui posant ma griffe sur son torse lui rétorquant agacé: "Tout dépendra de comment les gens d'ici traitent les gens d'autres races, je ne pardonnerais aucune forme de racisme ! Tiens tant pour dit !" Golrich m'assura que ce genre de comportement n'est pas toléré dans son auberge.

M'excusant poliment auprès de Golrich je lui demanda une bonne bière et une table assez large. Une fois servit j'étala un morceau de cuir du sanglier possédé sur la table et commença à démonter, remonter le jouet dont j'avais fait acquisition dans la journée. Golrich qui était un nain semblait s'y connaître en armes à feu, il me disait qu'une arme aussi médiocre que celle-ci ne convenait pas à un homme habillé comme moi.

Je lui répondit concentré que j'étudiais simplement le mécanisme, il me donna alors de nombreux conseils que j'écoutait comme s'il était un de mes professeurs d'Erynon. Ne voyant pas passer le temps nous continuâmes une bonne partie de la nuit à échanger conseils et chacutries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mar 5 Juil - 17:56

Et bien le paladin est peux être enquiquinant mais je trouve qu'il fort charitable .
S'occuper de ce gamin, alors qu'on ne lui avait rien demander, c'était chique.
Ça rassure de savoir qu'il existe des gens sur qui on peut conté.
Après que Méliodas ai mis son petit protéger sur son épaule nous reprenions notre route .

Sur le chemin nous reprenions nos petites activités. Méliodas et Galrauch semblaient discuté de leur objectif respectif.
De mon coté les murmures étaient de retour, ils semblaient différents de ce cous-ci.
La voix résonnais dans ma tête elle semblai venir du centre du monde vu comment elle résonnais .

Les paroles ce certifiant à mesure que j’avançais, elles me dirent "Alaphon ton objectif est à porter de mains ne fait pas tous raté par ta faiblesse, mortel".
Enfin une phrase construite pour une fois pour une fois vous faite des efforts de prononciation .

"De quoi, qu'oses-tu dire à tes dieux, misérable mortel, sans nous tu ne serais rien." me dire t'ils avec une colère naissante .
"Ne faite pas les malins, si vous este bien les dieux que je pris depuis mon enfance vous en pouvais rien faire sans un réceptacle, n'est ce pas? Alors si je ferme mon esprit à vos pouvoirs vous aller encore vous retrouver seul dans le vide que vous avez créé alors pour une fois plutôt que me dire des idiotie expliquer moi ce que vous voulez de mon et surtout pourquoi avoir décider de me parler."

Je sentais que même si ils sont des dieux, ils avaient besoin de moi .
Après réflexion ils me dirent "Bon puisque que tu veux comprendre nous allons faire simple pour que ton petit intellect puis comprendre notre objectif. Nous somme des dieux qui régnons sur une royaume lié au votre si pitoyable qu'il soit. Mais des fois nous devons choisir un être pour accepté une partie de nos pouvoirs, une sorte délus et c'est là que tu rentre en scène. "

"Mais pourquoi m'avoir choisi? Je ne suis qu'un type ordinaire sans spécificité."
leur dis-je avec honnêteté.
C'est exacte, mais imagine que nous donnions d'aussi importants pouvoirs à une personne rebelle nos plans serais annulé.
Leurs explications sonné dans me tête me faisais réalisé à quel point mon rêve était capable de changé le monde.

Mais vous allez m'aider pour mon rêve et en échange je vous aideraient, marché conclu. leur dis-je.
Aucune réponse ne ce fut la journée passa et nous arrivions dans l'auberge que Méliodas semblai connaitre.
L'auberge était gérer par un nains vachement sympa. Il se nommait Golrich et nous montra nos chambre.

Méliodas parti pour la ville et Galrauch ce mis à étudié une arme qu'il avait récupérer chez les bandits.
De mon cotés je partis pour l’hôpital car j'avais une sacrée soif et autant en profité pour faire le plein de bon sang .Remercions les hôpitaux pour nous offrir du sang, sans risque et tous à fait légale.

Je partis en direction de l'hôpital laissant les autre à leurs occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 13 Nov - 4:31

Akoy restait bien animée la nuit et je ne fut pas étonné de voir des gens qui se promenait tranquillement encore à cette heure-çi.
J'arriva à la résidence d'Oras, dans le centre-ville. Je toqua à la porte de manière à ce qu'il me reconnaisse car quand je venais le voir, je frappai à un rythme spécial.

Méliodas! Mon vieil ami! me dit-il avec un grand sourire avant de me faire rentrer.
Je te signale que je suis plus jeune que toi. répondis-je d'un air moqueur lui faisant rappeler son âge.
Nous allâmes dans la pièce principale où ses grands clients prenaient le café ou autre pendant qu'ils parlaient affaires et nous fîmes de même avec un sujet beaucoup plus différent et de la bière à la place des boissons "classiques".

Alors, ta chasse aux hérétiques marche bien? me demanda-il. Bien qu'il n'été que peu croyant, ses propos portaient à confusion concernant ses croyances religieuses mais je connaissais Oras trop bien pour savoir son opinion.
Oui super. La routine quoi. répondis-je Et toi t'as toujours pas fait faillite à ce que je vois.
Non et j'en ai bien pour jusqu'à ma mort. répondit Oras en buvant une gorgée de bière.

A part prendre des nouvelles, je suppose que tu est venu pour une raison particulière? D'habitude tu passe me voir en cours de journée, pas aussi tard. me demanda alors le noble.
J'étira mes jambes en posant les pieds sur la table basse avant de répondre:
Oui en effet... J'ai appris que ton fils avait fugué et que la prime que tu as mit pour qu'on te le ramène vivant est super élevée... Je connais Aaron, je sais que c'est pas naturel et je soupçonne une raison...

Sa mine triste qu'il prit me confirma ce que je disais et il me raconta toute l'histoire.
Je pensais qu'il serait content de se marier avec elle... dit-il alors d'un air triste.
Tu sais, il y a des choses que les parents ne voient et ne comprennent pas tu sais... Lui répondis-je en mettant ma main sur son épaule. Je peux te garantir qu'il ne l'aimais pas.

Le problème c'est que j'ai été sous pression, je ne voulais pas de base mais bon... répondit-il.
Bon alors je vais le retrouver et te le ramener alors, tu lui expliquera tout ça et on trouvera une solution pour annuler le mariage. Dis-je alors d'un air rassurant.
Mais tu ne sais pas où il est, si?

Je me mit à réfléchir avant de penser à la raison de la venue ici à Galrauch: il voulait voir un conseiller de l'empereur. Un mercenaire qui veut voir un conseiller de l'empereur ne va pas parler de tout et n'importe quoi.
Je pense que j'ai un ami mercenaire qui l'a rencontré et qui va venir te voir demain, je l'accompagne de toute manière. Après je ne suis pas sûr que ce soit pour ça qu'il soit venu à Akoy mais il y a de forte probabilité que ce soit ça. dis-je alors en finissant ma bière

Très bien, pour éviter le nombre exorbitant de mercenaires qui essayent de grapiller de l'argent en me donnant de fausses infos, Karine vous ferra rentrer par l'arrière du bâtiment.
Je me leva alors avant qu'il me raccompagne à la porte.Ça me va. On se voit demain alors.

J'ouvrit la porte puis avant de partir, je me retourna à nouveau avant de remettre une main sur son épaule Et puis, arrête de t'inquiéter pour lui, c'est ton fils, il est fort et sait se débrouiller seul. Ce n'est ni un Istiria ni une teigne pour rien! ajouta-je en riant avant de partir.
Je rentra à l'auberge où tout le monde était parti dormir et je reprit un verre en écoutant Golrich me raconter la soirée dont le bon moment qu'il avait passer avec Galrauch à échanger sur les armes et leurs mécanisme.

Ça faisait bien longtemps que tu n'avais pas partager ton expérience là-dessus. dis-je en souriant. Golrich me confirma cela en riant puis je partis dormir.
Le lendemain, Je me leva un peu plus tard que d'habitude, un petit peu avant Galrauch et Alaphon et j'était comme habituellement prêt à partir. En les attendant, je parla avec Golrich au comptoir vu qu'hier nous n'avions pas eu le temps de beaucoup parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 13 Nov - 13:38

Je n'avais pas sommeil ce soir et donc, en remontant dans ma chambre je m'exerçait à appliquer les conseils de Golrich dans la fabrication d'une arme à feu un peu particulière, je voulais pouvoir invoquer un grand mousquet grâce au constellationnisme. La tâche n'était pas aisée, en effet, la précision avec laquelle je invoquer chaque pièce est tout bonnement phénoménale et ça demande une quantité de mana astronomique.

J'essaya encore et encore d'invoquer le mousquet et une fois au point il y avait toujours un problème... les balles. Bien que je puisse invoquer les projectiles, l'explosif, lui, c'est une autre histoire... Je ne vais quand même pas me trimballer avec un sac de poudre ? Si ? Non, non... ça prendrai trop de temps à charger. Je fini par m'endormir sur le bureau sur cette question rattrapé par mon manque d'énergie.

J'ai été réveiller le lendemain par Lise qui me força à aller prendre le petit déjeuner immédiatement. Méliodas était déjà en bas en train de parler à Golrich, je m'assis à côté en remerciant encore Golrich avant que Lise ne débarque comme une fusée et ne demande à manger. "Bon, maintenant faut que je trouve où est-ce que qu'il habite..." pensais-je à haute voix.

"Chest pas bien comfliquer." me répondit Lise la bouche pleine "Aawon doit habité l'une des plus gwosses des maisons ichi !" Méliodas semblait savoir pourquoi on était en voyant sa réaction qui ne semblait pas surprise. "Dis-moi ? ce serai pas son père que tu serai allé voir hier ?" Il me répondu que oui et je lui demanda de m'accompagner lorsque Alaphon serai prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 13 Nov - 15:31

En me promenant dans la ville en direction de l’hôpital je vu des gens se promener ou jouer de la musique .
Cette ville semble plaisante à vivre.
Après dix bonne minutes de marche je trouva l'hôpital, en entrant un standardiste me dis Bonjour, que puis-je pour vous? .
C'était une fille blonde portant une blouse d'un blanc immaculé.

Je lui dit Bonjour, mademoiselle je suis un vampire et je souhaitrais pouvoir étancher ma soif de sang. Ai-se possible de me fournir un peu de sang s'il vous plait ?
Elle me sourit et me dit Il n'y a aucun problème veillé me suivre.

Je la suivi et nous nous dirigions dans un pièce ou il faisait très froid elle sorti d'un carton un petit tonneau avec écris dessu O-.
Elle me dit est ce à votre gout? elle l'ouvris et me le servis dans un verre.
Je pu enfin faire le plein .

Après cette rencontre je pu rentré à l’auberge pour me coucher
Le lendemain matin j'arriva à la table du petit déjeuné au moment où Lise esseya de parler avec l'équivalent de trois tartine dans la bouche Chest pas bien comfliquer.Aawon doit habité l'une des plus gwosses des maisons ichi !

Une question ce possait
Qui pouvais bien être ce Aawon et surtout est ce qu'il me restait un truc à manger pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 13 Nov - 16:46

Galrauch s'assis à côté de moi et remercia encore Golrich pour leur conversation de la veille tandis que Lise débarqua très rapidement et demanda à manger.
Bon, maintenant faut que je trouve où est-ce que qu'il habite... pensai Galrauch à voix haute avant que Alaphon arrive et que Lise lui répondit la bouche encore pleine de nourriture

Chest pas bien comfliquer, Aawon doit habité l'une des plus gwosses des maisons ichi !
Je lui fis gentiment la remarque d'essayer de se tenir un peu plus mieux ce qui la fit rire.
Dis-moi ? ce serai pas son père que tu serai allé voir hier ? me demanda alors Galrauch qui avait remarqué ma non-surprise en entendant la conversation.

Je lui répondis à l'affirmative et il demanda ensuite de l'emmener là-bas, chose que j'accepta.
Une fois que tout le monde fut prêt à partir, nous allâmes au centre-ville pour voir l'énorme file de mercenaires qui attendaient chacun leur tour pour rentrer voir Oras.
Lise sembla déprimée de devoir attendre, idem pour Alaphon et Galrauch semblait agacé.

Je leur indiqua alors de me suivre vers l'arrière du bâtiment pour voir deux gardes en armure lourdes nous ouvrir la porte et nous laisser entrer.
En fait, j'avais quelques hésitation sur la raison de ta venu jusqu'au moment où tu as parlé de conseiller du roi... dis-je à Galrauch Du coup je lui en ai parlé et il m'as promis une entrée pour éviter d'attendre notre tour.

Le couloir que je connaissais bien vers la grande salle où étais Oras était décoré avec nombres de tableaux représentant en grande majorité la famille d'Istiria plus précisément: Oras, sa femme Alicia et Aaron alors qu'il était encore tout jeune.
On voyait d'ailleurs que la famille n'avait pas posée pour les tableaux mais qu'ils représentaient des scènes de vies tout à fait banales pour une famille heureuse bien que la situation avait bien changée aujourd'hui entre la disparition d'Alicia et la fugue d'Aaron.

Lise en voyant les tableaux fit remarquer qu'Aaron était encore plus mignon en étant plus jeune que maintenant auquel je rajouta qu'il était déjà à l'époque bien têtu et naïf.
En arrivant dans la salle, Oras était sur son fauteuil qui faisait seigneur (histoire de faire officiel) et tapa de son sceptre le sol ce qui activa un mécanisme qui ferma les grandes portes vers l'entrée principale et la file de mercenaires dehors qui n'auraient pas apprécier nous voir les doublés comme ça.

Il se leva ensuite en marchant doucement.
C'est bon tu peut arrêter de faire ton grand seigneur ça ne te ressemble pas du tout. Tu faisais le beau à l'époque de quand tu étais mercenaire, plus maintenant. lui dis-je d'un air moqueur en souriant.
Rho ça va, si j'ai plus le droit de m'amuser devant des inconnus comme à l'époque répondit-il en riant.

Il s'adressa ensuite au reste du groupe toujours avec sa bonne humeur.
Bonjour à vous, je me doute de votre présence ici mais j'aimerai que vous vous présentiez un petit peu, j'aime connaître les gens avec qui je vais faire "affaire" et parlez moi d'Aaron que je sois sûr que vous ne me dites pas n'importe quoi. Je pense que vous comprenez que beaucoup ont essayé de m'arnaquer avec des fausses informations donc excusez d'être méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 13 Nov - 18:43

On partit au centre ville pour se rendre chez le père d'Aaron et... Ô MON DIEU ! Qu'est-ce que c'est que cette file d'attente et dire qu'aucun d'eux n'a d'info sur lui on va attendre des heure... Chié !

Méliodas nous dit alors de le suivre à l'arrière où deux garde lourdement équiper nous ouvris la porte. "En fait, j'avais quelques hésitation sur la raison de ta venu jusqu'au moment où tu as parlé de conseiller du roi... Du coup je lui en ai parlé et il m'as promis une entrée pour éviter d'attendre notre tour." Me dis Méliodas et je ne pus que féliciter cette perspicacité.

On emprunta alors un grand couloir dont les murs étaient ornés de tableaux de la famille d'Aaron. Lise nous dit aussi que Aaron était encore plus mignon à l'époque. Méliodas ajouta qu'il était déjà têtu et naïf à l'époque. On arriva dans une grande salle et le maître des lieux était assis sur son trône et avait en main un sceptre qu'il utilisa pour fermer les portes. Je me ferai jamais à cette impression que je ne suis pas à ma place dans des lieux aussi riches et j'arrivais à lire la même chose sur Lise.

Il se leva et s'avançait lentement jusqu'à ce que Méliodas lui dise en se moquant. "C'est bon tu peut arrêter de faire ton grand seigneur ça ne te ressemble pas du tout. Tu faisais le beau à l'époque de quand tu étais mercenaire, plus maintenant."
Le noble pouffa de rire en disant "Rho ça va, si j'ai plus le droit de m'amuser devant des inconnus comme à l'époque." Certes il était impressionnant en faisant ça ça ne sera pas quelques gardes qui m'aurait fait peur.

Il nous dis ensuite dans la bonne humeur "Bonjour à vous, je me doute de votre présence ici mais j'aimerai que vous vous présentiez un petit peu, j'aime connaître les gens avec qui je vais faire "affaire" et parlez moi d'Aaron que je sois sûr que vous ne me dites pas n'importe quoi. Je pense que vous comprenez que beaucoup ont essayé de m'arnaquer avec des fausses informations donc excusez d'être méfiant."

"Je comprend." lui répondis-je "Je me présente Galrauch Blake et bien que j'exerce le simple métier de mercenaire, je reste un représentant de l'école des contellationniste. Et voici Lise mon amie de toujours. Quand à votre fils, Aaron, c'est quelqu'un d'honnête, d'entêté et pas trop mauvais à l'épée."

Oras soupira avant de répondre "Le même barratin que les autres, quoi..." Je coupa dans son erreur en continuant "Mais je sais aussi qu'il cherche désespérément sa mère, Alicia, disparue depuis 6 ans il me semble et on dirait qu'il se rapproche du but."

Méliodas et Oras semblait estomaquer du fait que je sois au courant à propos de la mère d'Aaron mais j'allais encore les étonner en leur disant "Mais je connais aussi sa prochaine destination, Oron, c'est là que la prochaine étape qu'il à trouver avec notre aide pour retrouver sa mère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mer 16 Nov - 22:52

Nous voici en route pour le château du roi et quel belle battisse enfin si tous ces gens voulais bien partir parce que au mon dieu il y avait un queue pour y rentré.
Je suivais le groupe mener par Méliodas.
Il nous conduit a une entrée gardé part deux gros bras en armure.

Il était hors de question pour moi de la jouer barbare chez un roi ça devrait surement m'attirer des ennuis. Heureusement Méliodas nous fi rentrés dans le château.
L'intérieur de ce chateau était magnifique, je suivais Méliodas car il semblait connêtre quel chemin nous devions prendre.

Nous nous retrouvions dans la salle du trône ou le roi nous regardait d'un qir supérieur c'est quand même le roi ou l’empereur ou peut être le monarque .
Son regard était froid comme la glace des sommets, il devait nous jugé mais venant de la part d'un noble je m'attendait à la routine.
BA c'est sans importance c'est juste un type qui a de l'importance .

La salle contenais des tableau de ce qui devait être leurs ancêtre, il y avait un petit garçon peint avec le roi. Ce devait être le fameux Arron tant recherché.
Le roi nous dit Bonjour à vous, je me doute de votre présence ici mais j'aimerai que vous vous présentiez un petit peu, j'aime connaître les gens avec qui je vais faire "affaire" et parlez moi d'Aaron que je sois sûr que vous ne me dites pas n'importe quoi. Je pense que vous comprenez que beaucoup ont essayé de m'arnaquer avec des fausses informations donc excusez d'être méfiant.

Nous comprenions il est évident que des charlatents était déjà venu pour prétendre avoir des infos sur le fils tant rechercher .

Galrauche ce présenta Je me présente Galrauch Blake et bien que j'exerce le simple métier de mercenaire, je reste un représentant de l'école des contellationniste. Et voici Lise mon amie de toujours. Quand à votre fils, Aaron, c'est quelqu'un d'honnête, d'entêté et pas trop mauvais à l'épée.

Ce Aaron était donc un combattant en caval et un fils de noble tu parle de naitre dans une famille de sang important il ne manquerais plus que ça mère sois un ange ou un truc comme ça .

J'en profita pour me présenter Bonjour monsieur, je me présente je suis Alaphon Leaven . Humble homme d'église en voyage pour répandre les doctrine de mon honnête
culte.

Peux être un peu bizarre mais bon au moins les présentations sont faite maintenant il ne restait plus qu'a laisser Galrauche et Méliodas raconté tous ce qu'il savait.
Moi et bien j'allais en profité pour découvrir ce petit Arron qui faisait tant parler de lui .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 5 Mar - 11:31

Je me présente Galrauch Blake et bien que j'exerce le simple métier de mercenaire, je reste un représentant de l'école des contellationniste. Et voici Lise mon amie de toujours. Quand à votre fils, Aaron, c'est quelqu'un d'honnête, d'entêté et pas trop mauvais à l'épée. dis alors Galrauch pour se présenter. Alaphon se présenta ensuite.

Le même barratin que les autres, quoi... dis Oras en soupirant par rapport à la description d'Aaron faite par Galrauch. J'allais le contredire en disant qu'un simple mercenaire qui a juste affronté Aaron ne peut pas forcément savoir qu'il est honnête ou têtu mais Galrauch répondit avant:
Mais je sais aussi qu'il cherche désespérément sa mère, Alicia, disparue depuis 6 ans il me semble et on dirait qu'il se rapproche du but.

Je regarda Oras qui était tout aussi aussi surpris que moi en entendant cela, nous étions les seuls au courant pour cela...
Il ajouta ensuite, nous étonnant encore plus: Mais je connais aussi sa prochaine destination, Oron, c'est là que la prochaine étape qu'il à trouver avec notre aide pour retrouver sa mère.

Karine... annulez tout mes rendez-vous et dites aux gens dehors qu'ils attendront demain... dis alors Oras avant de se lever et de nous demander de le suivre.
Il nous emmena dans une salle où l'ambiance était plus "intime" pour parler de choses importantes.

Il y avait une grande table au milieu où Oras nous invita à nous asseoir.
J'aimerai que tu me raconte tout de ta rencontre avec lui, combien de temps? Qu'avez vous fait? Ce que tu pense de lui? bref tout. dis-il à Galrauch d'un air toujours sérieux et interrogatif mais on sentait tout de même que savoir que quelqu'un détenait autant d'infos sur son fils et que cela lui permettrait enfin de retrouver sa piste l'affectais.

Bien sûr, tu auras déjà une récompense pour les informations données et si tu accepte de le ramener, tu auras une partie de la prime maintenant en échange de ton serment et loyauté pour cette mission. ajout-il. Il voulait être sûr de ne pas se faire arnaquer en donnant de l'argent maintenant surtout vu la somme mais je sais que Galrauch était quelqu'un de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galrauch Blake

avatar

Fiche perso : http://arneastories.forumactif.org/t21-galrauch-blake-terminee
Alignement : Loyal neutre
Messages : 93
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Mer 8 Mar - 17:10

Karine… Annulez tous mes rendez-vous et dites aux gens dehors qu’ils attendront demain… Dit-il en se levant avant de nous demander de le suivre dans salle plus propice à la discussion et surtout la négociation.

On s’assis alors autour d’une grande table et toujours aussi sérieusement il dit J’aimerai que tu me raconte tout de ta rencontre avec lui, combien de temps ? Qu’avez-vous fait ? Ce que tu penses de lui ? Bref, tout. On sentait que malgré le fait qu’il essayait de rester neutre, avoir des nouvelles et surtout une piste pour retrouver son fils le touchait beaucoup.

Il ajouta Bien sûr, tu auras déjà une récompense pour les informations données et si tu acceptes de le ramener, tu auras une partie de la prime maintenant en échange de ton serment et loyauté pour cette mission. Sa proposition était des plus intéressantes mais avec le gouffre financier qu’est Lise, je crains que même la totalité de la récompense ne dure plus d’un mois.

Ne pouvant contenir un léger sourire satisfait voyant déjà cette magnifique prime dans mes mains je répondu Je ne vous demanderais cet argent que lorsqu’Aaron sera de retour chez lui et sachez, Mr d’Istiria, qu’une fois un contrat accepté, je fais le serment de le mener à bien, il en va de ma réputation et mon honneur. On pouvait lire sur mon visage que c’était loin d’être un mensonge tant mes yeux affichait ma détermination. Cependant, ajouta-je Je souhaiterais que certaines notes de frais me soit payé comme par exemple le voyage qui ne saurait tarder et Alaphon, qui m’a servi de guide n’a toujours pas été récompenser mais ce sont des détails qui peuvent encore attendre.

Lise et moi avons rencontré votre fils dans les montagnes de Draklar alors qu’il escaladait une falaise sans même d’avoir d’équipement et alors qu’il failli tomber, je l’aida à remonter ne me doutant pas encore de qui il était. Commençais-je à dire. Je raconta ensuite la suite de notre aventure sans trop préciser pourquoi moi je me trouvais là, si je racontais à un noble père de famille particulièrement influant mes rêves de parricide je ne donnerai pas cher de ma peau.

Quant à ce que je pense de lui… Je dirai que c’est quelqu’un de sympa, un peu naïf certes mais on sent qu’il est aimé et qu’il aime ses parents plus que tout. Finis-je par dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaphon Leaven

avatar

Fiche perso : La second chance des morts
Alignement : Neutre
Messages : 27
Date d'inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 12 Mar - 12:55

Suite à nos présentation au près du roi méliodas parla des infos sur Aarons puis ce fu le tour de Galrauch il nous parla d'un tas de truc ui avais l'aire super intéressant .
Le problème c'est que moi je connais pas l'histoire de ce Aarons donc j'en profite pour découvrir tous ce qui ce passe autour de lui, et ce qui est sur c'est qu'il a une vie vraiment incroyable par rapport au gens normaux.

J'en profite pour faire la découvert de Karine,la secrétaire de Oras il me semble.
Ensuite sens suis une discution entre Oras et Galrauch sur le contrat sur la tête de Aaron où ils ce mettent d'accord, Galrauch fait attention a gratter quel que sous pour s’enrichir sur le dos d'Oras.

Et il fini part faire une description de Aaron "Quant à ce que je pense de lui… Je dirai que c’est quelqu’un de sympa, un peu naïf certes mais on sent qu’il est aimé et qu’il aime ses parents plus que tout.".
Au moins j'avais une idée du personnage donc tous le pays parle et dont tous les chasseur de prime en avait après lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méliodas Ater

avatar

Fiche perso : Un Palouf !
Alignement : Loyal bon
Messages : 53
Date d'inscription : 28/03/2016

MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   Dim 7 Mai - 17:58

Galrauch montra à Oras qu'il pouvait lui faire confiance pour lui ramener son fils avant de demander de prendre en charge les frais du futur voyage qu'il va entreprendre vers Oron sûrement et de récompenser Alaphon qui lui avait servi de guide.

Il raconta ensuite son aventure avec Aaron et nous fûmes étonné (surtout Oras) d'apprendre qu'Aaron avait combattu un dragon.
Quant à ce que je pense de lui… Je dirai que c’est quelqu’un de sympa, un peu naïf certes mais on sent qu’il est aimé et qu’il aime ses parents plus que tout. dis-il pour terminer son récit.
C'était bel et bien vrai, Aaron à toujours été naïf bien que je pense que son escapade va le faire mûrir un peu et le faire être moins naïf.

Le noble sembla confirmer les propos du demi-dragon bien qu'il devait se demander si son fils l'aimait vraiment ou toujours après ce qu'il s'était passé.
Alaphon avait été très attentif à la conversation, il semblait curieux par rapport à Aaron.

Une voix féminine se fit entendre sans que l'on sache d'où elle vient.
ça se voit qu'ils sont forts, ils te ramèneront ton fils, je te le garantie.
Une silhouette apparut derrière mon ami et tous remarqua les oreilles de Kooan de la femme.
Elle mit une main sur l'épaule d'Oras en lui disant de ne pas s'inquiéter.

Toujours aussi bien bâti à moins que ce ne soit l'armure Méliodas. fit-elle ensuite ce qui fit rire Oras.
Ça faisait longtemps Karine, toujours aussi discrète. répondis-je en lui souriant.
Elle se présenta ensuite: secrétaire et meilleure amie d'Oras depuis bien des années

J'espère que vous allez le ramener vite, ça me manque tellement de lui tirer ses petites joues, il est tellement mignon et craquant! fit-elle avec une voix douce et un peu enfantine.
Pour une fois que tu montre une image de toi non sérieuse à des invités. répondit mon ami noble pour la taquiner.

Parce que ce ne sont pas de simples mercenaires et je sens qu'on va les revoir souvent. répondit-elle. Son instinct et ses pressentiments s’avéraient souvent juste.
Oras nous invita à passer la soirée chez lui, dans la demeure qu'il avait en ville, pas celle à la périphérie. Tous acceptèrent et je lui dis que je devais passer à l'auberge avant.

En effet, j'avais laisser le gamin à l'auberge, gardé par Golrich et il ne voulait pas venir de toutes manières.
J'y alla alors tandis que Oras et Karine convia les autres dans le côté de la demeure non bureucratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Grands Crocs se rencontrent [feat Alaphon Leaven et Meliodas Ater]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» [Périodique] Grands feuilletons du jeudi
» La montre des Grands Hommes [historique]
» [GRANDS CHAMPIONS/SCHLEICH] ceux de Tite Cinière surtout ^^
» [Collection] Grands Formats (Fleuve Noir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Arnéennes RPG :: Moldea :: Akile-
Sauter vers: